Vous êtes ici : Accueil > Jeux d'Action > Grand Theft Auto 4

Quelques mois après nous avoir charmé sur consoles, GTA IV débarque en grandes pompes sur PC et consoles. GTA IV, le nom suffit à déstabiliser tant on s'est imaginé ce que pouvait cacher le jeu le plus attendu de l'année. Trois longues années et quelques mois après San Andreas, la série pose ses valises à Liberty City, métropole inspirée de New York déjà théâtre des évènements de GTA III. Mais la comparaison n'ira guère plus loin, ce nouveau volet revisite un lieu déjà culte, pour lui apporter le soupçon de vie et de mystère qui vont émerveiller plus d'un joueur. Un vaste terrain de jeu transformé pour l'occasion en véritable enfer. Place aux règlements de compte.

Taille et corpulence moyenne, barbe de deux jours, look banal et négligé, physique pas franchement avantageux... Niko Bellic n'a rien du héros qui roule des mécaniques et fait tomber ces demoiselles par dizaines. Aux antipodes de ce que dégageaient les Tommy Vercetti, Carl Jonhson et compagnie, le personnage que le joueur va incarner pendant plusieurs dizaines d'heures met de côté des clichés d'un autre temps. Rockstar a mûri avec sa série, plus inquiétante que jamais. Tout droit venu d'Europe de l'est, Niko rejoint son cousin Roman, installé à Liberty City, qui lui promet une vie tranquille et luxueuse, comme une retraite bien méritée. Un rêve américain qui, évidemment, va tourner court pour notre "homme des Balkans", rapidement confronté à une réalité plus sombre que celle que lui avait décrite ce bon vieux Roman. A son arrivée, Niko constate les dégâts. Une compagnie privée de taxi au business peu florissant, une chambre d'hôtes qui comprend tout juste le minimum... Pas de strass ni de paillettes, pas de belles carrosseries ni de strip-teaseuses, pas même l'ombre d'un logement décent. La chute est rude. Le tableau imaginé par Niko est assombri par les tâches accumulées par son cher cousin, spécialiste reconnu pour s'attirer les foudres de zouaves peu recommandables. Celui-ci a en fait besoin des rares talents que possède Niko pour mettre un peu d'ordre dans une vie menacée chaque jour...

Le mode solo ne connaît pas de temps mort. Niko se fait sans arrêt de nouvelles relations grâce à son téléphone portable à l'aide duquel il peut appeler n'importe qui, n'importe quand, pour fixer des rendez-vous ou sortir s'amuser. Il peut même composer le 911 et faire venir ambulance, pompiers ou policiers à l'endroit où il se trouve. Les missions principales (assassinats, protections, livraisons, etc.) jouissent d'une variété phénoménale qui fera le bonheur du joueur. Par moment, Niko devra même utiliser des cyber-cafés pour contacter ses relations ou utiliser les ordinateurs des véhicules de police pour tracer sa prochaine cible.

Il est impossible de faire une description plus courte de GTA IV, ce serait ne pas respecter ce jeu, voici comme d'habitude vos fonds d'écran sans plus tarder!